Autres videos sur youtube :

. . . . . . . . . . . . . . .

Trio Esquina ... La presse en parle :

logoteleramasortirparis1.jpg logotelerama2T.jpg

TELERAMA Sortir 8 septembre 2017
Bandonéoniste charnel et sensible, chantre d'un tango aussi ciselé que chavirant, l'argentin César Stroscio relit les grands compositeurs du genre

LogoLeMonde.jpg

LE MONDE (Culture) 11 septembre 2016
Le trio Esquina regroupant l’enchanteur bandonéoniste César Stroscio, le guitariste Pino Enriquez et le contrebassiste Ricardo Capria. Sur le nouvel album du trio Esquina, César Stroscio (cofondateur du Cuarteto Cedron, avec lequel il a partagé plus de vingt ans d’aventure) et Pino Enriquez signent chacun deux compositions. Le reste du répertoire rapproche des tangos méritant « de ne pas être oubliés » commente Stroscio, à commencer par les subtils et dansants Esquinero, composé par Pedro Laurenz, Desengaños, de Ciriaco Ortiz ou Sens unique, de Piazzolla. Le trio Esquina en fait une relecture racée.
Patrick Labesse

Compositeurs, arrangeurs, interprètes, amalgame ajouté à la virtuosité, enchantent le public … (Jorge Dip, 2012, Argentina)
LogoLeMonde.jpg

LE MONDE 2002
Un ensemble d’une fluidité remarquable qui joue le tango comme on l’aime, mordant, passionné, et charnel.. (Patrick Labesse) LogoLeMonde.jpg

LE MONDE 26 octobre 2000
Trio impeccable de cohésion et d'une formidable musicalité .

logotradmagazine.jpg TRAD Magazine juillet-août 2002... César Stroscio, maître du bandonéon et du tango, un doigté fabuleux qui fait pleurer la note, vibrer les hanches et remue les coeurs. Tout est finesse, tendresse et chaleur, à l'égal du personnage. Accompagné, ou plutôt entouré car l'osmose est parfaite entre ces trois musiciens ... (Thierry Laplaud)

logoaccordeon.jpg ACCORDEON juin 2002... Le mythique bandonéoniste du Cuarteto Cedron revient avec un album ébluissant dédié au héros de nabe dessinée Corto Maltese. (...) Le trio Esquina joue son rôle de passeur à la perfection ... (Blaise Goldenstein)

LogoOuestFrance.jpg OUEST FRANCE 14 décembre 1997... Il faut remonter à la venue de Juan José Mosalini pour trouver un équivalent emotionnel au concert qu'y a donné le trio Esquina ... (JLG)