Lecture à trois voix : Noëmi Waysfeld et Michèle Tauber proposent des lectures entrelacées en version originale, doublée de la traduction française et accompagnées par l’oud de Florent Labodinière.

Ossip Mandelstam, Marina Tsvetaïeva, Erri de Luca, Eugène Guillevic, Yehuda Amihaï, Mahmoud Darwich, Edmond Jabès, Avrom Sutzkever seront du voyage.

Image
Qui est qui, qui fait quoi ?

Florent Labodinière : après quelques années de guitare classique et d’étude de la musique classique en brevet de technicien des métiers de la musique, Florent Labodinière découvre les musiques traditionnelles du monde. Il part en Inde du nord étudier l’art du raga au sitar et au sarod. Attiré par la musique orientale, il apprend le oud à Fès (Maroc), puis en Turquie avec un virtuose Istanbouliote : Sinan Erdemsel. Il s’initie également au cymbalum en Roumanie auprès de musiciens roms de Bucarest. Il monte en 1999 le groupe Bashavav, et en 2004, Oï Didaï , un combo de musique inspiré des Balkans, avec la collaboration de la chanteuse Morwena, Eric Moerman et Karine Germaix. En 2007, la rencontre avec Amit Weisberger l’amène à créer deux projets autour des musiques séfarades et ashkénazes, projet qu’il poursuit avec Blik qu’il rejoint en 2009. Ces multiples expériences à travers le monde lui confère une grande polyvalence, qui, traduite par sa guitare et son oud, sonne avec générosité et sensibilité.

Noëmi Waysfeld est née en 1984 à Paris. Bercée depuis toujours par la musique classique, jazz et traditionnelle elle est initiée très tôt au chant et étudie le violoncelle pendant 8 ans. A 13 ans, elle rencontre la comédienne Maria Laborit, ce qui marque le début d'une formation théâtrale de plus de 10 ans, dans différentes écoles. Elle travaille également avec Pauline Macia et est reçue au premier tour du Conservatoire Supérieur d'Art Dramatique de Paris. On a pu la voir dans de nombreux spectacles, où elle est tour à tour comédienne, récitante ou metteur en scène. Récemment, elle a tourné pour Jacques Fansten dans le téléfilm « La république des enfants » dans un rôle uniquement en yiddish, prochainement diffusé sur France Télévision. Encouragée par Shura Lipovsky, Noëmi crée son groupe Blik, « trad'n voice, musique généreuse yiddish-russe » (http://www.myblik.fr) . Entre autre concerts très réguliers, elle a chanté lors d’un rassemblement pour la paix dans le monde au Trocadéro, et dans de nombreux festivals et salles prestigieuses, telles que la salle du conservatoire d'Orléans, le New Morning à Paris... Le premier album de Blik sortira en 2011. Elle enseigne depuis 2008 le théâtre à la maison de la culture yiddish, en français pour la technique et en yiddish pour le travail de textes. Prochainement, on la verra dans Songe d'une nuit glacée, un opéra-conte à deux voix, librement inspiré de La petite fille aux allumettes d'Andersen mis en scène par Christiane Cohendy (plus d'infos sur Le site de La Piccola). Le spectacle, soutenu par Arcadi sera crée en octobre 2011 au Théâtre de l'Epée de bois de la Cartoucherie de Vincennes.

Michèle TAUBER porte une double casquette : universitaire en langue et littérature hébraïque moderne ainsi qu’en littérature yiddish (Paris 8), elle est également interprète de musiques juives et conteuse. Son répertoire est composé de chansons du folklore yiddish et de poètes yiddish (Manguer, Gebirtig, Sholem Alekhem), de poèmes en langue hébraïque mis en musique (Natan Alterman, Haim Gouri, Naomi Shemer) et de romances du folklore russe. Elle se produit en compagnie de Micha Nissimov, accordéoniste et compositeur, de Yefim Zoubritsky, violoniste, et de Frédéric Fraysse, contrebassiste. Elle s’est produite notamment : - Au Centre Pompidou, à la Revue Parlée, sur la poésie israélienne et la poésie de Tel Aviv (1990, 1995, 1997) : récital de poésie chantée - À la Maison de la Poésie lors d'un hommage au poète Yehouda Amihaï (2001) - Au Café de la Danse à Paris (récital de chants de poètes israéliens) - Au Festival des Cultures Juives à Bruxelles (1990, 1993, 1996) - À Metz, au Théâtre des Trinitaires (1998) : récital hébreu, yiddish, russe, français) - À Douarnenez à l'occasion du Festival de Cinéma consacré au cinéma yiddish : (1999) récital en yiddish - À Liège (1995) : Cabaret yiddish - Au Luxembourg : récital hébreu et yiddish (1994) - Au Théâtre de la Cartoucherie à Vincennes lors de différentes manifestations théâtrales israéliennes : récital en hébreu (1995, 1998, 2000) - À l'occasion de la Journée Européenne de la Culture Juive : au Cercle Bernard Lazare de 2001 à 2009, et à la Fondation du Judaïsme Français en 2002 : récital hébreu et yiddish. - À Strasbourg (Schiltigheim) au Théâtre du Cheval Blanc (2002-2006-2010) - À Marseille, au Centre Edmond Fleg (2003) - À Toulouse, au Centre Communautaire (2003) - À Metz, à l’Arsenal (2009) - Sans oublier La Vieille Grille à Paris où elle est régulièrement invitée depuis des années.