Chargement...
 

Dimanche 26 février 2017 à 17h, lundi 27 à 20h 30

(2695 Lectures)

Une création du Théâtre à Bretelles

Chansons de charme pour situations difficiles. Pierre Mac Orlan

Avec quelques chansons, tout homme peut raconter sa vie. Ecrire des chansons, c’est écrire mes mémoires.

Attention : la mise en scène ne permettant pas l'entrée de retardataires, merci d'être ponctuels.

Image Avant de devenir journaliste, romancier, poète, Pierre Mac Orlan a peint et dessiné à Montmartre ou ailleurs, joué de l’accordéon, et toujours aimé la rude poésie des rues qu’il a magnifiquement exprimée. Marier texte, image et musique vivante est depuis toujours notre façon, notre raison de faire du théâtre. Nous avions de longtemps interprété et mis en images nombre de ses titres, mais n’en avions jamais tiré un spectacle. Celui-ci est né de notre rencontre avec Claudine Brelet, qui a publié en 2014 Au seuil du Grand Voyage (éd.de-Paris-Max Chaleil), transcription de ses entretiens avec Mac Orlan, que, jeune journaliste, elle avait enregistrés en 1969-1970, juste avant la mort du poète. Les textes dits par le comédien sont extraits de ces entretiens, restés inédits jusqu’en 2014, et de certains commentaires de Mac Orlan à ses Chansons pour accordéon, Poésie documentaire, Mémoires en chansons. Tout se passe dans un café d’aujourd’hui et d’hier, qui pourrait être Le Lapin agile, fréquenté par Mac Orlan et nombre de ses amis peintres et poètes au début du XXe siècle. Ils répondent, avec tantôt une verdeur ironique, tantôt une mélancolie bougonne, sur le ton d’une conversation de bistrot, aux quelques questions du patron-montreur-d’images-trompettiste, de la serveuse-chanteuse, de l’accordéoniste-mauvais-garçon. Ils ancrent l’interprétation de la douzaine de chansons retenues dans les réflexions douces-amères de l’auteur sur l’aventure, l’érotisme, le fantastique social, la guerre, les villes, la littérature…
Conception et mise en scène : Anne Quesemand
Scénographie, décor, images : Laurent Berman
Musiques : V. Marceau, Lino Leonardi
Avec : Jules Bourdeaux, Charlotte Popon, Laurent Berman, Samuel Zucca
Lumières : David Quesemand
Régie : Julien Jedlicka
Chargée de communication : Alice Bromberg ( diffusion.theatreabretelles à gmail.com )

Image

Sélectionné par l'Officiel des Spectacles

Mardi 28 février & mercredi 1° mars 2017 à 20h30

(978 Lectures)

Et toute l’Italie se remet à chanter ! Anna Andreotti & Margherita Trefoloni

Voyage musical et poétique dans l’Italie du XXe siècle

Image

- Comment raconter l'Histoire, son histoire, celle qui a construit nos parents, grands-parents, celle qui nous a fait aujourd'hui citoyens du monde ? - En chantant ! - Et puis ? - En partageant ce qui nous a construit dans l'âme ! - Et c'est quoi ? - La poésie !!!! C'est de là que nous sommes parties : chanter en duo. Au fil du temps c’est devenu une évidence face à laquelle on ne pouvait pas reculer ! Nous nous sommes rencontrées à 1200 km de chez nous, mais nous sommes nées à 70 km de distance. Nos origines, Sienne et Florence, si proches et pourtant historiquement en éternel conflit, ne nous ont pas arrêtées ! Voilà qu’est né Et toute l’Italie se remet à chanter, un voyage pour questionner notre rapport au pays, une tentative pour comprendre, à travers la “loupe” de la poésie du XXe siècle et des chants traditionnels, l’histoire proche de l’Italie. Raconter l’histoire du peuple italien, de la première guerre mondiale à aujourd’hui, à travers les mots de poètes peu ou pas connus en France pour essayer de nous comprendre, citoyennes du monde, émigrantes en terre de France !

Il n'est pas nécessaire parler l'italien, tout est dit, exprimé, savamment traduit pour ne jamais éloigner ni ennuyer le spectateur.

Spectacle conçu, écrit, interprété par Anna Andreotti et Margherita Trefoloni - Mise en scène : Anne Quesemand - Lumières : Samuel Zucca - Production : Arsenal fragile/La Maggese Image

Sélectionné par l'Officiel des Spectacles

Du 11 au 27 mars 2017, samedi à 18h, dimanche à 17h, lundi à 20h30

(707 Lectures)

Marche la route présente :

Chansons sans gêne d’Yvette Guilbert. Nathalie Joly

Image Poursuivant toujours son exploration du parlé chanté, Nathalie Joly présente à la Vieille Grille le troisième volet de sa trilogie sur Yvette Guilbert dans une mise en scène de Simon Abkarian, créé à Marseille puis au Théâtre de la Tempête en mai 2016. Ce nouveau spectacle fait suite à "Je ne sais quoi" (1er épisode d’après la correspondance entre Yvette Guilbert et Freud) et "En v'là une drôle d'affaire " (2ème épisode sur l’art du parlé chanté). Dans la maturité de sa vie et de son art, Yvette Guilbert, la Reine du café-concert, débute à 61 ans une carrière cinématographique éblouissante sous la direction de Tourneur, L’Herbier, Murnau… Elle puise sa vitalité en continuant à s’opposer, à contre-courant des stars hollywoodiennes, aux lois de la mode et de l'image, et prolonge par l’écrit, les émissions radiophoniques et les conférences son combat en faveur de l’émancipation des femmes. Yvette Guilbert est une femme multiple, exploratrice de la scène et donc de la vie.

Mise en scène : Simon Abkarian Texte, conception et chant : Nathalie Joly - Piano et interprétation : Jean Pierre Gesbert - Collaboration artistique : Pierre Ziadé - Conseiller artistique : Jacques Verzier - Lumière : Arnaud Sauer - Costumes : Louise Watts, Claire Risterucci - Vidéo : Simon Abkarian, Arnaud Sauer, Nathalie Joly, Rima Samman - Création sonore : Samir Seghier – Affiche : Jean Jacques Gernolle

LIBERATION Un miraculeux équilibre entre l’humour et l’émotion. François-Xavier Gomez
LE MONDE Un album précieux hors des modes et du temps. Sylvain Siclier
WEBTHEATRE Simon Abkarian a conçu un spectacle amplement théâtral. Nathalie Joly tournoie dans la scène du music-hall qui est aussi celle de l’histoire des femmes. Gilles Costaz

Image

Sélectionné par l'Officiel des Spectacles

vendredi 31 mars 2017 à 20h30

(19710 Lectures)

Méliès, Cabaret Magique. TAB & Co

Image

Avec l’aimable autorisation et le soutien de Lobster-Films,
Avec l’amitié de Madeleine Malthète-Méliès :

Spectacle de cinéma, magie, théâtre, musique.

Le Théâtre à Bretelles et ses complices se proposent de faire découvrir, à travers une mise en scène légère et fantaisiste, la personnalité et l’œuvre de Georges Méliès, telles qu’elles se manifestèrent tant au Théâtre Robert Houdin que dans des baraques foraines : le Cinématographe comme Spectacle complet.

Partager

A la Vieille Grille

Colporteur d'images (photos : Samuel Zucca)

Afficher les messages d'erreurs PHP